Vins Bordeaux

Edition du 01/09/2020
 

Château Fonbadet

Charme

Château FONBADET


Au nord du petit village de Saint-Lambert, les Domaines Peyronie occupent un terroir de choix, situés entre les plus grands crus de l’appellation Pauillac (Château Mouton Rothschild, Château Latour, Château Lynch-Bages, Châteaux Pichon Longueville Baron et Comtesse). Ses 20 hectares exceptionnellement situés sont protégés de l’intérêt de ses prestigieux voisins par une très ancienne et solide tradition familiale. De ses 20 hectares, 1.50 ha seront récoltés et vinifiés afin d’élaborer le Château Pauillac, 6 ha pour le Château Fonbadet, et 12.50 ha pour l’Hamonie de Fonbadet, second vin de Château Fonbadet. La famille Peyronie peut revendiquer des racines vigneronnes dans la région depuis le tout début du XVIIIe. Deux siècles plus tard, l’arrière grand-père de Pierre Peyronie, est régisseur du Château Lafite-Rotschild, tandis que celui de son épouse Jany occupe la même fonction... au Château Mouton-Rothschild. Pascale, juriste de formation, a pris la suite alliant le respect des traditions et l’utilisation des techniques modernes. En 2015, s’ouvre un nouveau chapitre de l’histoire des Domaines Peyronie. Forte de ses bons gènes et de la rareté de son terroir, Pascale Peyronie a décidé de se donner tous les moyens de porter au plus haut la qualité de ses vins. Pour l’aider dans cette démarche élitiste, elle a fait appel à Michel Rolland. Une complicité amicale est née de cette rencontre. En 2015, c’est l’arrivée des vinifications intégrales. Les raisins sont mis en barriques directement après éraflage et y restent 4 à 6 semaines durant lesquelles sont faites les fermentations alcooliques et malolactiques. Afin d’assurer des fermentations homogènes, les barriques sont “roulées” trois fois par jour à raison de 10 à 15 tours. Ce process permet aux lies d’être remises en suspension ce qui donne un vin avec beaucoup de volume et de gras. De même, l’extraction du bois sera plus fondue et le fruit respecté. D’une partie de ces barriques va voir renaître le Château Pauillac, une production confidentielle de quelque 2 400 bouteilles, le bijou de la propriété tant par sa couleur, que par sa concentration, sa rondeur, son fruit, et ses tannins qui en font un vin d’exception. Toutes ces nouveautés conjuguées à des rendements très maîtrisés (37 hl/ha pour le Château Fonbadet, 18 hl/ha pour le Château Pauillac) vont permettre de faire déguster des vins élégants, veloutés, soyeux tant pour le Château Pauillac que pour le Château Fonbadet et pour le second vin, l’Harmonie de Fonbadet. La qualité des millésimes 2017 : de robe soutenue, il développe des arômes de truffe et de griotte, un vin aux tanins enrobés, d’une belle couleur profonde, d’un parfait équilibre.  2016 : puissance et volupté pour ce grand millésime, classique, de robe pourpre intense, ample, structuré, avec une belle richesse d’arômes où dominent les épices, d’une longue finale avec des senteurs secondaires de fruits cuits. Beau potentiel de garde. 2015 : trame tannique fine et élégante avec des notes de fruits noirs (cassis et mûres), des notes épicées, vanillées et minérales à l’aération. Belle texture soyeuse en bouche soutenue par une belle fraicheur ce qui offre un Fonbadet 2015 plaisant et gourmand. 2013 : à la robe profonde, aux arômes d’épices, de cuir et de myrtilles, un vin d’une belle complexité, aux tanins gras et harmonieux, des notes fondues en finale.  2012 : de robe pourpre, intense, aux tanins amples, vin très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. 2010 : grand vin où la complexité s’allie à la distinction, de couleur rouge profond aux reflets violets, aux tanins enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d’épices, ample et bien corsé, de belle garde. 

   

Château Fonbadet

Pascale Peyronie
47, route des Châteaux
33250 Pauillac
Téléphone : 05 56 59 02 11

Email : pascale@chateaufonbadet.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château TOUR-DU-ROC


Situé à 4 kms au Nord de Margaux, le vignoble du Château Tour-du-Roc, propriété de la famille Robert depuis plusieurs générations, s’étend sur 12 hectares de croupes graveleuses très bien exposées. L’encépagement se compose de 50% de Merlot et 50% de Cabernet-Sauvignon. L’exploitation a conservé des méthodes traditionnelles de travail : taille Guyot double sans désherbage chimique, vendanges manuelles. La vinification est effectuée selon la tradition médocaine avec une cuvaison de trois semaines. L’élevage en fûts de chêne pendant douze mois est suivi d’un filtrage léger lors de la mise en bouteilles, laquelle a lieu au Château; autant d’atouts qui confèrent à ce Haut Médoc une grande qualité et une bonne aptitude au vieillissement. Pour Philippe Robert, “les ventes s’étalent tout au long de l’année 2020 et ce sont les Haut-Médoc 2014 et 2016 que l’on trouvera en premier, puis suivront les 2018. Les vendanges 2019 resteront pour nous, parmi les meilleures, quantitativement, nous avons atteint le quota et qualitativement, nous avons l’excellence, les vins possèdent tout ce qui laisse présager un grand vin de garde.” Superbe Haut-Médoc 2016, qui sent la groseille mûre et le poivre, de robe grenat, riche, aux tanins puissants et soyeux à la fois, au nez intense, complexe, d’une belle finale aromatique aux nuances de fruits cuits, un vin fondu mais puissant en bouche, de garde. Le 2015, qui sent les petits fruits cuits, mêle puissance, typicité et souplesse, de robe grenat soutenu, très aromatique en bouche, avec des nuances de cassis, de musc et de fumé, complet, charpenté et persistant, de garde naturellement. Le 2014, de très belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, est un vin puissant mais déjà charmeur, qui mêle richesse et souplesse, généreux, de fort belle évolution, que l’on peut apprécier, par exemple, avec des aiguillettes de canettes aux fèves ou un chou farci aux châtaignes et au foie gras.

Philippe et Emmanuel Robert
1, rue de l'Église
33460 Arcins
Téléphone :05 56 58 90 25
Email : tourduroc@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateautourduroc.fr

Château BELLEGRAVE


Au sommet. Les grands-parents paternels s’installent en Gironde à la fin du XIXe siècle. Les grands-parents maternels arrivent quant à eux vers 1925. Originaires du Périgord et de Corrèze, ils se consacrent à l’agriculture et à la viticulture, à Arveyres une commune près de Libourne où l’on fait du Bordeaux Supérieur. Le fils, Jean Bouldy, et sa femme Andrée, achètent Château Bellegrave en 1951. Le couple s’attelle à la tâche en bon vigneron, ne comptant pas son temps aussi bien dans la vigne que dans le chai. Sur la seconde partie du XXe siècle, les Bouldy sont les dignes représentants de ces familles qui ont donné un nouvel essor à l’appellation Pomerol, avec courage, humilité, persévérance et sur des propriétés à l’image de leur discrétion et de leur abnégation. Jean-Marie Bouldy reprend la propriété en 1980, rejoint par sa femme, Pascale en 1995. Leurs enfants viennent aussi travailler à la propriété, Aurélie en 2014 et Jean-Baptiste en 2015, perpétuant ainsi la vocation très familiale du Château Bellegrave. Cette belle propriété́ de 8,5 ha, 75% Merlot et 25% Cabernet franc, bénéficie d’un terroir de graves caillouteuses de surface, d’argile et de sable et d’un sous-sol riche en oxyde de fer, également appelé “crasse de fer”. Agriculture biologique contrôlée par Ecocert. Magnifique Pomerol 2017, au nez dominé par les fruits rouges à noyau et des notes de fumé, ample, racé et volumineux, avec, en bouche, des connotations de cannelle et de petits fruits rouges macérés (fraise, myrtille), complexe et savoureux, de grande évolution. Typicité et séduction dominent ce très grand 2016, où l’élégance prédomine, avec ces petites nuances d’humus et de fraise des bois mûre, tout en bouche, de couleur pourpre, aux tanins présents et délicieusement fondus. Superbe 2015, épicé, généreux, aux tanins savoureux, ample et distingué, suave, dense, avec des nuances de mûre et d’humus, de bouche complexe. Le 2014, très typé, qui dégage un nez subtil où dominent la prune et les sous-bois, mêlant rondeur et structure, avec, en bouche, ces nuances de cerise et de cannelle, est d’un bel équilibre, tout en nuances. Le 2013, “sur le fruit”, où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, c’est un vin savoureux. Joli 2012, tout en bouche, avec des nuances de cuir et de griotte confite, un vin gras et corsé, ferme et persistant, de très bonne évolution. Le 2011 dégage un nez riche et subtil dominé par les petits fruits rouges cuits, un vin tout en harmonie, structuré, généreux, très aromatique, avec des tanins. Le 2010 est l’une des plus belles réussites du Château, de couleur grenat profond, un grand vin très équilibré, au nez comme en bouche, avec des nuances de groseille, de cassis et de truffe, avec des tanins riches, à la fois puissants et savoureux. On poursuit avec ce remarquable 2009, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), tout en puissance et finesse, de belle couleur. Œnotourisme sur place.

Jean-Marie et Pascal Bouldy
Lieu-dit René
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 51 20 47
Email : chateaubellegrave@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateaubellegravepomerol.com

Clos du PÈLERIN


Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (3,50 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80%, le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20% restants). Laetitia Egreteau-Bühler propose à la vente cette année, “300 à 400 bouteilles de 2017, puis les 2018 en plus grande quantité environ 4000 bouteilles. Nous avons commencé très tôt les vendanges 2019, vers le 17 Septembre, sous le soleil et sommes très gâtés par la qualité et la quantité des raisins. Le millésime 2019 est un vin tannique, fruité, avec un degré d’alcool élevé (plus de 14°). Il fait partie pour nous des millésimes exceptionnels.” On aime partager une dégustation avec ces vignerons chaleureux. Leur Pomerol 2016, qui allie une finesse tannique à une rondeur en bouche persistante, est particulièrement charmeur, velouté, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et de fraise des bois surmûrie. Remarquable 2015, charmeur, au nez subtil où dominent le cuir et le pruneau confit, d’une très jolie concentration en bouche, aux tanins bien ré́els et fins, légèrement é́picé́ comme il se doit, de garde. Le 2014, corsé et gras, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, est un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, de couleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est ample et persistant aux papilles, et on vous le suggère actuellement avec, notamment, un lièvre à la royale ou un pintadeau truffé. Excellent 2011, plus souple, d'un beau rouge profond, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure, qui s’accorde, lui, sur des cèpes ou un bœuf braisé aux carottes. Le 2007, de teinte grenat, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, soyeux, riche au nez comme en bouche, poursuit son excellente évolution.

Norbert, Josette et Laetitia Égreteau
3, chemin de Sales
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 74 03 66 et 06 45 02 35 59
Email : egreteau.norbert@orange.fr

CHATEAU LA MOULINE


Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël LASSERRE qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 hectares 70 ares et 37 centiares. Il l’exploitera jusqu’à son décès. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine LASSERRE, épouse de Jean COUBRIS en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité jusqu’au 19 mars 1981. Et c’est avec passion que leur enfant Jean-Louis COUBRIS accompagné de ses fils Jean-Christophe et Cédric, assure la vinification pour perpétuer la tradition familiale. Ils travaillent ensemble au développement de la propriété pendant les décennies 80 et 90. A ce jour, Cédric COUBRIS, continue l’exploitation de 22 hectares de vignes sur les 25 hectares de superficie de la propriété, certifiée HVE (Haute Valeur Environnementale) depuis 2017, avec ses deux filles Lucie et Julie. "2015 et 2016 sont deux millésimes exceptionnels qui rejoignent pour notre plus grand plaisir les 2009 et 2010", nous explique Cédric Coubris. "Après 2013 et 2014, très faible en volume mais avec une jolie qualité, nous avons la qualité et la quantité. Nous nous sommes même octroyés le luxe de vendanger les 4 cépages de la propriété en 4 temps. Les Merlots puis une première interruption avant de reprendre sur les Cabernets Sauvignon, idem pour les Cabernets francs et en fin les Petits Verdots." Grande réussite pour ce Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois 2016, riche en couleur, corsé, complexe, harmonieux, qui sent bon les fruits mûrs à noyau et les sous-bois, de bouche opulente aux connotations épicées, un vin de belle charpente, de garde, bien sûr, comme le 2015, de robe intense, au nez complexe, c’est un vin ample, persistant, structuré, bien corsé, ample en bouche, aux nuances de cassis et de poivre, aux tanins fondus mais présents à la fois. La cuvée L’Eminence de la Mouline 2016, une sélection des plus belles baies de la vendange et élevée dans 100% de barriques neuves, où s’entremêlent les saveurs de sous- bois et de groseille, de couleur pourpre, de bouche dominée par les épices (cannelle) et les fruits rouges cuits, dense, tout en finesse et distinction. Le 2015 est de couleur pourpre intense, a des tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, épices...), un vin alliant puissance et finesse, gras et intensité, idéal sur un chapon rôti ou une terrine de faisan aux fruits secs.

Cédric Coubris
Chemin du Puy de Minjeon
33480 Moulis
Téléphone :05 56 17 13 17
Email : cedric.coubris@chateaulamouline.com
Site : chateaulamouline
Site personnel : www.chateaulamouline.com


> Nos dégustations de la semaine

Château DAVID


La maison du Château date du XVIIIe siècle, elle a appartenu pendant 5 générations à la même famille de vignerons, avant d'être reprise en 2015 par 2 passionnés du vin : Isabelle et Thierry Kerdreux.
Le vignoble de 16 ha est composé de 50% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdot, terroir sablo-graveleux majoritaires, limons argileux et affleurements calcaires selon les secteurs, dans un paysage doux et mollement vallonné, entre l'océan Atlantique et l'estuaire de la Gironde.
Vinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne.
?Cette année a été une excellente année, aussi bien quantitativement et qualitativement, nous dit Thierry Kerdreux, nous pensons même que nous aurons une qualité supérieure au millésime 2016 qui était déjà d?une qualité exceptionnelle. En 2019, nous avons à la vente les 2012, 2014, 2015 et 2016.?
Vous allez apprécier son Médoc Les Hauts de David 2016, médaille d?Argent Lyon 2018, aux connotations complexes de griotte, de pruneau et de sous-bois, avec des tanins mûrs, de bouche veloutée et ample, auquel il faut laisser du temps pour s?exprimer au mieux. Son 2015, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, c?est un vin puissant, de belle matière. Le 2014 est de robe rubis, avec des arômes de fruits surmûris et de poivre noir, charnu, complexe, avec des saveurs intenses, de bouche généreuse. 
Excellent 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franc, typé, de couleur profonde, parfait avec, par exemple, un navarin de souris d'agneau ou des tendrons de veau aux champignons et à la tomate. 
Goûtez également le Château Les Abèdes 2015, très classique, au nez subtil et puissant, avec ses notes délicates de fruits rouges mûrs et de fumé, associe structure et élégance, un vin séducteur et distingué.

Thierry Kerdreux
40, Grand-Rue
33590 Vensac
Tél. : 05 56 09 59 09 et 06 89 16 07 70
Email : contact@chateaudavid.pro
www.vinsdusiecle.com/chateaudavid


Château la GRÂCE DIEU LES MENUTS


Le vignoble est composé à 65% de Merlot, 30% de Cabernet franc et 5% de Cabernet-Sauvignon.
Nous avons sélectionné ce Saint-Émilion GCC 2016, de couleur pourpre, alliant souplesse et richesse, aux notes de fruits cuits avec des nuances de cannelle en bouche, un vin puissant, de très belle évolution (22,50€). Le 2015, a une belle couleur rubis profond, avec des arômes de fruits rouges mûrs, d?épices et de vanille, c?est un vin ample, d?un bel équilibre en bouche, avec beaucoup de souplesse (23,30€).
Joli Saint-Émilion Château Haut-Troquart La Grâce Dieu 2016, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux arômes de fruits rouges intenses (prune, mûre) et une note de violette, d?une jolie finale (26,90€). Le 2015, très parfumé, bien typé, il associe couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d?humus, dense en bouche, bien charpenté, de garde, naturellement.

Vignobles Pilotte-Audier Earl
4, La Gadete
33330 Saint-Émilion
Tél. : 05 57 24 73 10
Fax : 05 57 74 40 44
Email : chateau@lagracedieulesmenuts.com
www.lagracedieulesmenuts.com


Château TRONQUOY-LALANDE


Appartient à la famille Bouygues. ?Tronquoy-Lalande est l?une des plus anciennes propriétés à Saint-Estèphe, un vignoble implanté avant 1815, c?est la deuxième propriété créée sur l?appellation après Calon Ségur. Le nom de Tronquoy a pour origine le nom de l?ancien propriétaire, malgré sa prononciation difficile en anglais, nous avons décidé de le conserver. Le terroir est composé de graves, un peu plus grasses qu?à Montrose. Les vignes entourent le château. Il y a 30 ha de vignes dont 27 ha en production.
?Nous avons entamé une conversion en Bio, nous dit Hervé Berland. Cela se passe très bien et nous encourage à poursuivre la démarche. Le terroir est très drainant à Tronquoy-Lalande : une très épaisse couche de grosses graves de 10-12 m, mélangée à de l?argile, c?est idéal pour permettre à la vigne de s?adapter aux différents évènements climatologiques, pluie ou sécheresse. En général, ici, les vins sont d?une belle qualité homogène. Le vin est assez tannique tout en étant soyeux à la fois, belle expression du fruit grâce à la forte proportion de Merlot dans l?encépagement 49 %, Cabernet-Sauvignon 45%, Cabernet franc et 6% de Petit Verdot, qui apporte cette touche épicée si reconnaissable dans les vins de Tronquoy et qui ?booste? les arômes du vin. L?élevage du vin dure environ 12 mois dans 1/3 de bois neuf.
C?est un choix, délibéré car, la totalité en barriques neuves durcirait le vin. Nous avons le désir de produire des vins qui ont du charme, séduisants dans leur jeunesse. Les vins de Saint-Estèphe ne manquent jamais de tanins, c?est une des particularités de cette appellation. Les vins sont assez charpentés, structurés. Nous n?avons pas de soucis au château Tronquoy-Lalande pour parvenir à maturité complète des raisins, et c?est un atout majeur.
Dans la trilogie 2014, 2015 et 2016, le 2014 est le moins complexe. C?est un millésime très typé Saint-Estèphe, avec peut-être un peu moins de rondeur que les 2015 et 2016. Ce 2014 est bien structuré, charmant avec une bonne aptitude au vieillissement. Le 2015 est un millésime avec une belle structure, une grande finesse et de la complexité.
Le 2016 combine parfaitement le fruit, la puissance, la finesse et l?élégance, c?est un vin très accompli. Le 2017 est une année précoce, les vendanges ont été réalisées entièrement au mois de Septembre, une floraison en Mai, une véraison avec 15 jours d?avance, un beau mois d?Août avec un déficit de pluie. Les pluies de début septembre ont été salutaires car la vigne manquait d?eau, on en aurait peut-être préféré un peu moins? Les 10 premiers jours de Septembre ont eu un effet intéressant car cela a freiné la concentration des baies de raisins et on revient sur des équilibres d?alcool plus classiques bordelais.
Le 2017 est un vin bien équilibré, et, de ce fait, nous avons perdu 1° d?alcool, ce qui est une très bonne nouvelle car, pour nos vins de Bordeaux, ce n?est pas la course à la concentration, nous préférons les vins plus équilibrés qui ont de la fraîcheur, de l?élégance. Le 2017 est bien typé Bordeaux avec un joli fruit.?
Ce Saint-Estèphe 2016 est un grand vin de couleur profonde, aux tanins fondus mais bien présents, avec des senteurs de fruits macérés et de musc, soyeux et dense en bouche, élégant et harmonieux, de belle charpente, de garde. 
Le 2015, 55% Merlot, 37% Cabernet-Sauvignon, 6% Petit Verdot, 2% Cabernet franc, charmeur et racé, est très séduisant, mêle concentration aromatique et souplesse, un vin aux senteurs de griotte mûre, coloré, de bouche soyeuse et persistante avec ces nuances de fumé caractéristiques, toujours très fin. Le 2014, 56% Merlot, 37% Cabernet-Sauvignon, 6% Petit Verdot et 1% Cabernet franc est un vin très élégant, toujours fin et fruité, très parfumé, dont l?élevage de 25% de bois neuf bien intégré donne cette longue persistance en bouche.
Le 2013, 52% Merlot, 38% Cabernet-Sauvignon, 8% Petit Verdot, 2% Cabernet franc, aux notes de cerise bien mûre et de sous-bois, de belle robe intense, très équilibré au nez comme en bouche, c?est un vin élégant, qui allie charpente et rondeur.
Le 2012 est très parfumé (épices, réglisse...), corsé, concentré, aux tanins fermes et ronds à la fois, très persistant en bouche.
Le 2011, d?un rouge profond, est un vin volumineux en bouche, élégant et complexe, très charnu, au nez persistant où dominent des notes de myrtille et d?épices, c?est un grand vin très équilibré, de bouche dense où l?on retrouve les fruits cuits (cassis, groseille, mûre) et l?humus, avec cette finale subtilement poivrée qui fait tout son charme. ?En 2011, nous précise Yves Delsol, nous n?avons pas eu de grêle, fait des rendements très corrects, cela est dû aux terroirs de Tronquoy Lalande où nous avons un pourcentage d?argile assez élevé, ainsi la vigne ne souffre pas de stress hydrique. Les Cabernets étaient très jolis, l?assemblage du 2011 est composé de 47% de Cabernet, 42% de Merlot et 11% de Petit Verdot.?
Grand 2010, très typé, d?un beau rouge foncé, dense, on est séduit par de jolis arômes de fruits noirs (mûre, cassis), des notes poivrées dues à la proportion de Petit Verdot dans l?assemblage. Très belle structure et volume en bouche enveloppés par des tanins soyeux avec une finale très persistante.

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland - Directeur Technique : Yves Delsol

33180 Saint-Estèphe
Tél. : 05 56 59 61 05
Email : chateau@tronquoy-lalande.com
www.tronquoy-lalande.com



> Les précédentes éditions

Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019
Edition du 14/05/2019
Edition du 07/05/2019
Edition du 30/04/2019
Edition du 23/04/2019
Edition du 16/04/2019
Edition du 09/04/2019
Edition du 02/04/2019
Edition du 26/03/2019
Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019

 



Clos JEAN


Clos TRIMOULET


Château de VIMONT


Château PONTAC-MONPLAISIR


Château D'ARRICAUD


Château des MOINES


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Château LESTAGE-DARQUIER


Château BELLE GARDE


Château CASTERA


Château du PAYRE


Château LAUDUC


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château La GRACE FONRAZADE


Château BERTHENON


Château BELLEGRAVE


Château LESPAULT-MARTILLAC


Château DARIUS


Château CANTENAC


Château CLOS des PRINCE


Château CROQUE MICHOTTE


Château ORISSE du CASSE


Château MAZEYRES


Domaine de GRANDMAISON


Clos RENÉ


Château VOSELLE


Château FAUGAS


Château PLANTIER ROSE


Château PLINCE


Château La MARZELLE


Château LAJARRE


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC



DOMAINE GERARD TREMBLAY


SCEA CHATEAU DAVID


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales