Vins Bordeaux

Edition du 02/05/2017
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011, plus souple, plus facile, d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


SAINT-EMILION SATELLITES
e_saint-emilion-sat.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
JURA PLAISANCE
MAISON BLANCHE
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
ROUDIER
GRAND-CORMIER
VIEUX CHÂTEAU SAINT-ANDRÉ
LA FLEUR GRANDS-LANDES
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
CORBIN
FRANC-BAUDRON
MOULIN DU JURA
PIRON
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

HAUT-SAINT-CLAIR
GUIBOT
CHÊNE-VIEUX
VAISINERIE
BRANDA
LA GRAVE LES ROCHERS

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

GRENIÈRE
MACQUIN
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET
La CLAYMORE
LA PERRIÈRE
MUNCH
HAUT-PIQUAT
LA JORINE
TOUR DU PAS SAINT-GEORGES



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
VIEILLE TOUR MONTAGNE
PUYNORMOND
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(BEL AIR*)
ROC DE BOISSAC
DURAND-LAPLAGNE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

DUMON-BOURSEAU
CROIX DE CHOUTEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(ERMITAGE GARENNE)
GONTET-ROBIN

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(VIEUX-BUSQUET)

> Nos coups de cœur de la semaine

Château FILHOT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La création du vignoble actuel remonte aux années 1630 à 1650. Le Château, lui-même, fut créé en 1709 par Romain de Filhot, conseiller au parlement de Bordeaux, dont la famille possédait déjà, à Sauternes la maison noble de Verdoulet. Il avait imposé, à l'époque, l’usage de l’appellation Sauternes à la place de l’ancienne appellation “vin de Langon” pour les vins liquoreux de cette région. Après la révolution, les Lur-Saluces, héritiers des Filhot par Joséphine de Filhot, gèrent le domaine. En 1840, Romain-Bertrand de Lur-Saluces (1810-1876) réunit les domaines du Château Filhot et de Pineau du Rey. En 1845, il reconstruit le Château dans un style néoclassique suivant les plans de l'architecte Poitevin et l'entoure d'un superbe parc à l'anglaise du renommé jardinier-paysagiste Louis-Ferdinand Fischer. Le Château fut noté deuxième cru dans le classement proposé en 1855 à Napoléon III par les courtiers et la chambre de commerce de Bordeaux. Classé sous son nom en 1855, le Château est ensuite diffusé mondialement, jusqu’à la fin du XIXe siècle, sous le nom de Château Sauternes. Le domaine reprend le nom de Château Filhot en 1901. En 1935, la Comtesse Durieu de Lacarelle, née Lur-Saluces, rachète à son frère le vignoble. Son fils, Louis Durieu de Lacarelle reconstitua et développa le vignoble jusqu'aux années 1970. L’une des filles de la Comtesse Durieu de Lacarelle née Lur-Saluces épousa le Comte Pierre de Vaucelles, ambassadeur de France. Leur fils aîné, le Comte Henri de Vaucelles, gèra le domaine dès 1974. Son fils Gabriel, qui participe à la gestion depuis 1996, est donc désormais aux commandes. Les 62 ha de vignes sont plantés à 60% en Sémillon, 36% en Sauvignon et 4% en Muscadelle. Les côteaux sont orientés au sud ou au sud-ouest et sont constitués de graves, argile et sable sur plateau calcaire. Bordé par le massif forestier des Landes et traversé par une petite rivière locale, le Ciron, le domaine bénéficie de conditions micro-climatiques idéales au développement du Botrytis cinerea. Gabriel de Vaucelles a une large palette de vins à vendre cette année : 2014, 2013, 2012, 2011, 2009, 2008, 2007, 2005, 2004, une belle opportunité pour acquérir des vins de différentes maturités, ce qui est de plus en rare sur le marché. “Le 2016, nous précise-t-il, est un millésime parfait où fraîcheur et concentration sont présentes avec une quantité très correcte. Je situe ce 2016 entre le 2015 et le 2010. Notre Sauternes Château Filhot 2015 sera mis en bouteilles en juillet, il est un peu plus liquoreux que le 2016, notes de pêche et de pamplemousse très agréables. Des vins d’un très bon potentiel tout comme notre second vin, Le Trianon. En 2017, nous sortons le Sauternes Zest, à base du 2013, 50% Sauvignon, 50% Sémillon, un vin destiné aux jeunes consommateurs pour satisfaire une demande en pleine croissance.” Faites-vous plaisir avec ce grand Sauternes 2014, fidèle à lui-même, tout en délicatesse et distinction, fin et savoureux, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent dominé par des notes de pêche cuite et de pain grillé, que l’on retrouve au palais. Le 2013, de belle couleur aux reflets or, est très harmonieux, mature mais toujours très fin, aux arômes de fruits blancs, développant des nuances subtiles de miel, de pain d’épices, de rose et de citron confit, d’une grande persistance, associant charme et structure. Le 2012, très bien maîtrisé dans ce millésime délicat (où la réussite n’est pas de mise partout), suave, dense et velouté, de belle couleur, au nez riche et bien présent, est dominé par des notes de pain grillé et de fruits confits, tout en bouche. Formidable 2011, gras, de bouche veloutée, tout en subtilité d'arômes, de teinte dorée, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et de pain d'épices, de garde. Le 2010, avec ces senteurs où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche ample et savoureuse, est un vin délicat, tout en subtilité, que je vous conseille aussi bien sur des ris de veau aux morilles qu’avec un homard au jus d'orange et safran. Tout en nuances suaves, le 2009, de très belle matière riche et onctueuse, de grande concentration, aux arômes délicats d’agrumes (pêche, pamplemousse), est un vin d’une belle élégance, de garde. Le 2008, puissant aux papilles, d’une très belle persistance aromatique, avec des notes d’agrumes et de tilleul, est très structuré en finale. Splendide 2007, d’une grande finesse, un grand vin gras, de bouche intense, très équilibré, avec ces nuances de rose, de pain brioché et de pêche surmûrie, de grande évolution, l’une des plus belles réussites de l’appellation. Le 2006 d’une belle longueur, typé et puissant au nez comme au palais, aux senteurs délicates mais intenses, idéal avec des escalopes de foie gras aux pommes ou un canard aux pêches. On peut visiter le parc de cette belle demeure à l’italienne datant de 1845, avec son magnifique pigeonnier de Pineau du XVIIe. Le château organise de nombreuses manifestations durant l’année qui méritent une visite. Des rassemblements sportifs profitent aussi du cadre exceptionnel du vaste parc du Château Filhot : la Raisin d'Or le week-end du 11 novembre.

Comte Gabriel de Vaucelles

33210 Sauternes
Téléphone :05 56 76 61 09
Télécopie :05 56 76 67 91
Email : filhot@filhot.com
Site personnel : www.filhot.com

Château ROUGEMONT


Ce Château est exploité par la deuxième génération de la famille, qui l’avait acquis en 1956. Sols de graves sablonneuses. Merlot 65%, Cabernet-Sauvignon 30%, Petit Verdot 5%, pour les rouges, et pour le blanc, Sémillon 60%, Sauvignon 40%. Beau Graves rouge 2014, coloré et parfumé (pruneau, violette), alliant rondeur et structure en bouche, séveux, de bonne charpente.  Le 2013 est bien réussi, riche en couleur, charnu, avec ces notes de cassis, de sous-bois et de réglisse, un vin d’excellente évolution comme en atteste ce 2008, redégusté cette année, associe finesse et charpente, un vin coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille), aux tanins fermes et soyeux à la fois, tout en nuances aromatiques, parfait avec des paupiettes de veau en cocotte ou une côte de bœuf marchand de vin. Le Graves blanc 2015, de belle couleur jaune pâle, avec un nez d’agrumes, très bien équilibré en bouche avec des nuances fumées, est un vin très expressif, d’une longue finale parfumée.

Dominique Turtaut
50, rue Jean-Cabos
33210 Toulenne
Téléphone :05 56 63 19 06
Email : chateau.rougemont@yahoo.fr

Château la GANNE


Propriété familiale exploitée depuis quatre générations par la famille Dubois-Lachaud qui s’est efforcée de mettre en valeur avec passion ce terroir exceptionnel. Aujourd’hui, Paule et Michel en assurent la pérennité. “Composé de graves plus ou moins sablonneuses sur un sous sol de crasse de fer, précise-t-on, si particulier à Pomerol, ce terroir donne à notre vin son incomparable velouté e t ses arômes délicats. Nos vignes sont labourées traditionnellement avec le souci permanent de respecter la nature même du terroir et de la plante. Ce respect de l’environnement nous amène à la culture raisonnée de tout notre vignoble. Le Merlot, cépage roi de Pomerol, y est planté à 90% complété de 10% de Cabernet franc. Ici les vendanges sont manuelles, ramassées en cagettes ; une table de tri Mistral vibrante et soufflante accélère et répartit la vendange : les baies et les déchets ont alors des trajectoires différentes; très efficace pour purifier la vendange. Nous nous efforçons donc de ne garder que le meilleur du raisin. La vinification s’attache à révéler en douceur toute la richesse de nos raisins à travers de longues macérations thermorégulées. Tous les progrès de l’œnologie moderne, alliés à la tradition et à l’expérience acquise et léguée par nos grands-parents et parents, sont mis au service de l’élaboration d’un vin de grand caractère. L’élevage de la totalité du vin, pendant un an, en fûts de chêne neufs pour 1/3 va permettre à notre vin d’exprimer toute sa finesse et sa complexité. Nos vins ne sont pas filtrés. La mise en bouteilles interviendra 18 à 24 mois après la récolte suivant les millésimes.” Beau Pomerol 2014, 90% Merlot et 10% Cabernet franc, issu de vieilles vignes de 40 à 70 ans, agriculture raisonnée, élevage en fûts de chêne..., au nez de groseille et de cuir, de belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette au palais, aux tanins fermes et mûrs à la fois, un vin qui s’apprécie avec, notamment, un rôti de veau farci aux truffes ou des magrets de canard et petits pois. Le 2013, de bouche intense et dominé par la mûre, allie souplesse et intensité aromatique, bien harmonieux, tout en arômes et finesse en finale. Excellent 2012, médaille de Bronze Concours de Grands Vins d’Aquitaine, aux nuances de cerise noire et d’humus, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, suave, avec des tanins veloutés mais très équilibrés.

Paule et Michel Dubois
224, avenue Foch
33500 Libourne
Téléphone :05 57 51 18 24
Email : chateau.laganne@gmail.com
Site personnel : www.chateau-laganne.com

SCEA CHATEAU DAVID


Un domaine sur sol de sables graveleux. Le vignoble de 13 ha est composé de 50% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, 5% Cabernet franc et 5% Petit Verdot. Vinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne. Le nouveau propriétaire, Thierry Kerdreux, à une réelle volonté de travailler dans une culture plus raisonnée tout en gardant toute l’équipe du domaine qui a une grande expérience et connaissance de ces vins. Voilà un excellent Médoc 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franc, typé et de couleur profonde, parfait avec, par exemple, un navarin de souris d'agneau ou des tendrons de veau aux champignons et à la tomate.  Joli 2011, de robe sombre, c’est un vin aux tanins veloutés, de bouche dense, au bouquet complexe. Beau 2010, de belle teinte pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut. Le 2009, de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, allie concentration aromatique et souplesse, et poursuit son évolution. Excellent 2008, aux tanins très élégants mais fermes également, marqué par son terroir, gras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis et de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et structurée.

Thierry Kerdreux
40, Grande Rue
33590 Vensac
Téléphone :05 56 09 44 62
Télécopie :05 56 09 59 09
Email : chateaudavid@vinsdusiecle.com
Site : chateaudavid


> Nos dégustations de la semaine

Château LAGRANGE Les TOURS


Un domaine de 22 ha de vignes plantées d'un seul tenant, dans un ensemble de 38 ha. Le terroir argilo-calcaire bénéficie d'une belle exposition. L'encépagement est constitué de 65% de Merlot, 25% de Cabernet-Sauvignon et 10% de Cabernet franc.
Beau Bordeaux Supérieur Château La Croix Saint-Benoît 2011, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, avec des tanins veloutés. Le 2010 est charnu, aux tanins fermes mais soyeux, d’une jolie concentration, aux notes de groseille, d’humus, généreux, de couleur pourpre, de bouche classique comme le 2009, corsé et gras, associant structure et élégance, parfumé (mûre, cannelle), de très jolie charpente, de belle couleur pourpre et de fort bonne évolution.
Le Bordeaux Supérieur 2015, intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, est un vin riche et généreux, de bonne garde. Le 2012 est de couleur grenat, aux tanins bien présents, intense au nez comme en bouche, est bien charpenté mais tout en souplesse.
Excellent Bordeaux Clairet rosé Les Ormes de Lagrange 2015 (médaille d’Or au Mondial de Bruxelles 2016), de robe délicate, un vin rond, frais en bouche et bien marqué par les fleurs fraîches et la fraise.

Michel et Pierre Choquet

Clos des MENUTS - Maison RIVIERE


Ici, on cultive et valorise plus de 100 ha dans la région bordelaise. En trente ans, Jean-Pierre et Philippe Rivière ont constitué un vrai domaine, fait de propriétés distinctes, chacune ayant sa spécificité. Dans les années 50, le Clos des Menuts, ne comptait qu'un seul hectare. Aujourd'hui, il s’étend sur 25 ha tout près des remparts de la cité médiévale, pour l'essentiel à l'ouest de la commune. Situé au cœur même de Saint-Émilion, le Clos des Menuts possède de superbes caves médiévales monolithes à température constante de 12°. Il y règne une “religiosité” propice au vieillissement de ces grands crus en fûts de chêne. En 1978, il s’agrandit d'installations rénovées à l'extérieur du village. Le Clos des Menuts, fleuron des frères Rivière, est le laboratoire expérimental de l'ensemble des propriétés. Ainsi, en 1997, il a bénéficié en précurseur de vendanges manuelles en cagettes qui seront plus tard appliquées à toutes les exploitations, comme la culture raisonnée, généralisée en 2001 à l'ensemble du Clos des Menuts.
“Toutes nos terres ne se ressemblent pas, précise-t-on ici. Depuis 2001, nous avons repensé nos méthodes de culture en fonction de ces différences, dues principalement à leurs particularités géologiques. C’est ainsi que nos traitements phytosanitaires sont particulièrement contrôlés et compatibles avec les bonnes pratiques de la culture raisonnée.
Ainsi, la plupart de nos parcelles sont enherbées, ce qui a pour principal avantage de réduire significativement les doses d’herbicide, d’une part, alors que l’herbe retient les produits de traitements, d’autre part. Tous les traitements utilisés sont estampillés “respectueux de l’environnement” et afin d’assurer une totale traçabilité sur la conduite des vignobles, chaque intervention est soigneusement consignée. Ce sont parfois des travaux d’envergure telle la reconstitution des parcelles, le drainage comme cela fut entrepris pour le Château Haut-Piquat ou le remplacement complet des vignes qui permettront aux terroirs d’exprimer tout leur potentiel. Les bonnes pratiques doivent également se retrouver pendant toute la conduite du vignoble et, lors des vendanges. Pour le Clos des Menuts, c’est un effeuillage manuel, 45 jours avant la récolte qui viendra soutenir la maturité de nos raisins. La taille Guyot double, les vendanges manuelles transportées en cagettes jusqu’au cuvier où s’opère un second tri des meilleures grappes…”
Clos des Menuts 2013 est un vin assez fin, délicat un peu plus léger que 2012 et 2014, un vin qui va évoluer et sera agréable à déguster d’ici 4 à 5 ans, nous explique Philippe Rivière. C’est un vin qui a reçu deux médailles d’Or à Bruxelles et à Bordeaux. Le 2013 est, en effet, un vin très plaisant, sur le fruit, de garde un peu moins longue que les 2012 et 2014. Le 2013 est un peu plus léger que les 2014 et 2015 qui sont des vins plus concentrés, plus tanniques. Le 2014 est un vin puissant avec un bon équilibre entre l’acidité et les tanins, un millésime de garde. Le 2015 est un millésime très riche, très dense, les raisins aux vendanges étaient à maturité optimale, le vin présente une belle concentration, une grande richesse, les acidités sont raisonnables, très beau potentiel de garde. Nous distribuons principalement les vins de la Maison Rivière auprès des cavistes, des restaurants, à l’export nous développons les marchés asiatiques et américains.”
Ces efforts se retrouvent dans ce très beau Saint-Émilion GC Clos les Menuts l’Excellence 2012 (belle étiquette orange vif), issu des plus anciennes parcelles, avec ces arômes caractéristiques d’épices et de griotte, un vin intense, gras, de belle robe grenat profond, au nez complexe où l’on retrouve les fruits cuits et l’humus, de bouche puissante et parfumée. 
Savoureux Saint-Émilion GC 2013, au nez subtil de fruits à noyau, légèrement épicé, alliant finesse et structure, de bouche ample. Le 2012, de couleur grenat soutenu, d’une belle intensité, très parfumé (framboise, épices), est plus dense, et mêle distinction et richesse. Le 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, dégage un nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, et des tanins bien enveloppés. 
Goûtez aussi le Graves Château de Callac rouge, régulièrement réussi comme le Lalande-de-Pomerol Château Moulin de Lavaud.

Famille Rivière
Rue de L'Abbé-Bergey
33330 Saint-Émilion
Tél. : 05 57 55 59 59
Fax : 05 57 55 59 51
Email : mriviere@riviere-stemilion.com
www.maisonriviere.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château CANTELOUBE


Un excellent Graves rouge cuvée Prestige 2006, élevé en fûts de chêne, de couleur rubis intense, au nez où dominent la groseille et les épices, tout en complexité aromatique, avec des tanins ronds, un vin qui allie richesse et harmonie (8,40€). Le Graves Rouge 2009 est de couleur intense, charnu, d'une jolie rondeur et persistance, aux notes de groseille et de cerise mûres (6,10€). Goûtez aussi le Bordeaux supérieur Rouge 2009, bien charpenté, avec ces nuances de cassis et d'épices, associant rondeur et structure (4,80€). Les prix sont sages et invitent à ne pas hésiter.

Richard Yung
16 bis, route des Landes
33640 BEAUTIRAN
Tél. : 05 56 40 29 04
Email : yung.richard@neuf.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015

 




DOMAINE GOURON


DOMAINE DE BELLEVUE


DOMAINE DE LA VALERIANE


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


CHATEAU VALGUY


DOMAINE TROTEREAU


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE DE LA RENAUDIE


CHATEAU HOURBANON


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales