classement et millesimes
vins du siècle

VINS BORDEAUX

boutiques Amour du Vin
Guide des Vins
 

Guide du vin de Bordeaux, Classement des Bordeaux

Edition du 04/09/2008


Patrick DUSSERT-GERBER MET A L'HONNEUR CETTE SEMAINE

 CHATEAU DE MALLERET

Coup de cœur

Château de MALLERET

Bruno Vonderheyden, directeur d’exploitation, connaît parfaitement les lieux et le potentiel du vin. Il a suffisamment de recul, d’humilité, de savoir-faire,et c’est aussi un créateur et un visionnaire du vin : il sait qu’ici, tout est réuni pour produire un grand Médoc. Avec la complicité de Florence Deguillaume, il veut ressusciter l’âme des lieux et y révéler une nouvelle majesté, faisant de Malleret une entité d’excellence.


“À Malleret, ce qui m’a beaucoup séduit, précise Brunio Vonderheyden, c’est la grande diversité de terroirs : graves garonnaises, plateau graveleux-sablonneux, argilo-limoneux avec du calcaire par endroits. Ces trois types de terroirs totalement différents, nous amène à avoir des maturités différentes, des options à prendre chaque année. Cette diversité demande de s’adapter en permanence. Par exemple, pour le 2007, les vendangeurs ont fait l’objet de nombreux passages pour récolter les raisins à pleine maturité, passant d’un cépage à un autre. Les Petits-Verdots et les Cabernets-Sauvignons étaient superbes, cela va donner des vins bien typés, élégants et classiques. J’aime ce travail en contact avec les vignes, c’est ce qui fait le charme de notre métier, car il faut, en toute circonstance, savoir appréhender la situation et prendre rapidement la bonne décision. Cette vision précise des sols permet d’organiser des modes culturaux “sur mesure”, favorisant ainsi une gestion parcellaire qualitative. J’ai fait rehausser le palissage, ce qui permet d’augmenter la surface foliaire afin d’optimiser la maturation des raisins. Pour accueillir les vendanges 2007, nous avions une grande table de tri autour de laquelle s’affairaient une bonne douzaine de trieurs, pour ne sélectionner que le meilleur. Nous travaillons sur un conquet vibrant qui extrait les jus par vibration. Nous avons également installé la thermorégulation, qui nous permet une parfaite maîtrise des températures. Pour augmenter la qualité de nos vins, j’ai décidé de faire réduire de moitié la capacité des cuves inox. Je les surnomme mes cuves “camembert” car elles sont quasiment aussi hautes que larges. Une cuve de 160 hl me paraît être le volume idéal pour obtenir une bonne extraction d’arômes et une belle couleur. Je pratique des fermentations pré-fermentaires pendant 5 à 6 jours avant les fermentations alcooliques. Lorsque nous vendangeons des Cabernets-Sauvignons très mûrs, Château de Malleret est encore plus grand et démontre tout son potentiel. C’est ce qui est d’ailleurs arrivé en 2007, où ce cépage a très bien mûri, il faisait un temps extraordinaire en septembre et octobre et nous avons pris notre temps pour récolter. Nous avons deux ou trois pièces plantées en Cabernet-Sauvignon dont une, a été baptisée, autrefois, “catastrophe” car, lorsque les Cabernets qui y sont plantés sont très mûrs, ce lot apporte de la grandeur, une très grande élégance au vin. Château de Malleret est un vin réputé pour son élégance, sa puissance mais aussi sa souplesse et sa grande finesse, associées à un bon fruité. Je ne veux surtout pas d’un vin trop structuré, “body buldé”, cela ne m’intéresse pas. L’élevage en barriques s’effectue avec une proportion de 30 à 35% de bois neuf. Je ne cherche pas à trop boiser mes vins car cela “étouffe” les arômes de fruits. Je recherche l’équilibre, ce léger boisé apporte juste ce qu’il faut de souplesse tannique, les vins sont longs et distingués avec de légères notes vanillées. Tous les 15 jours, nous faisons du bâtonnage sur lies, barrique par barrique. J’opte pour 98% de barriques en chêne français (seulement 2% de chêne américain), et la durée d’élevage varie de 12 à 15 mois. En 2007, nous avons augmenté notre outil technique et n’avons pas lésiné sur les investissements. Nous avons aussi, volontairement baissé nos rendements, pour optimiser la qualité. Le résultat, c’est que Château de Malleret 2007 est supérieur au 2006, qui l’eut cru ! À partir de 2007, nous produisons confidentiellement aussi un Margaux Le Margaux de Malleret, seulement quelque 12 000 bouteilles. Le vin est issu de vignes plantées en limite de Malleret, sur la commune d’Arsac. C’est un vin que je trouve déjà très plein et velouté alors qu’il est encore en élevage. Nous sortons aussi un Rosé 2007, Le Rosé, de couleur très pâle aux arômes de fruits et de fleurs, très subtil et élégant.” Malleret 2003 est un vin qui séduit immédiatement par la grande élégance qu’il révèle. Belle robe rouge pourpre, tendant vers le grenat. Nez très riche aux arômes de fruits rouges mûrs. Belle richesse en bouche, bel équilibre entre finesse et concentration, tanins soyeux aux notes d’épices et d’humus. A déguster sur de l’agneau grillé, le gibier, les fromages.

   

CHATEAU DE MALLERET


Gérante : Mme Deguillaume

33290 Le Pian-Médoc
Téléphone : 05 56 35 05 36
Télécopie : 05 56 35 05 38
Email : contact@chateau-malleret.fr


NOS COUPS DE CŒUR DE LA SEMAINE
 

Château PENIN

Un superbe Bordeaux Supérieur 2006, très bien élevé, très parfumé, très équilibré, aux tanins mûrs, au nez de cassis, avec cette touche épicée persistante, d’une belle finesse aromatique, coloré et typé, bien corsé. Le 2005 est tout en bouche, puissant et ferme, et mérite un peu de patience. Beau 2004, de couleur profonde, avec beaucoup de structure, au nez complexe où prédominent le cassis et les sous-bois, de très bonne garde. Excellent Bordeaux Supérieur rouge Les Cailloux, coloré et dense, alliant structure et rondeur, aux tanins présents, de bouche ample. Joli Bordeaux rosé 2006, de belle teinte, très floral, avec cette pointe de nervosité agréable, subtilement épicée et persistante. Le Bordeaux blanc 2006, pur Sauvignon, au nez subtil d’agrumes frais, allie rondeur et vivacité, très aromatique en finale et d’un bel équilibre, idéal sur une friture du bassin d’Arcachon.

Patrick Carteyron

33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 46 98 et 06 07 43 15 74
Télécopie :05 57 24 41 99
Email : vignoblescarteyron@wanadoo.fr
 

Château GUADET

Au sommet. Le domaine Saint-Julien était la propriété de M. Guadet. Il fut acquis en mars 1844 par l’arrière-grand-père de Robert Lignac. Les vignes, aux portes de la ville haute sur le plateau, jouissent d’une excellente exposition. L’élevage du vin se fait dans de très beaux cuviers et chais, situés au cœur de la ville; le vieillissement, dans de magnifiques caves qui datent en partie du Ve siècle. Remarquable Saint-Émilion GCC 2005, de couleur intense et profonde, ample et parfumé, aux connotations de cassis, de poivre et d’humus, un vin charnu, ferme et persistant en bouche, qui poursuit sa très bonne évolution. Le 2004 est une réussite, d’une belle concentration d'arômes (cassis, épices...), gras, de belle charpente, de couleur pourpre, très bien élevé. Le 2003 est intense, coloré, aux notes complexes où dominent les fruits cuits et les sous-bois, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche épicée. Le 2002, où la complexité s’allie à la distinction, est savoureux, de couleur rouge profond aux reflets violets, aux tanins bien enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d’épices, puissant et bien corsé comme il se doit. Le 2001 est superbe, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, aux arômes de fruits rouges cuits, d’excellente évolution.

Guy Petrus Lignac

33330 Saint-Émilion
Téléphone :05 57 74 40 04
Télécopie :05 57 24 63 50
Email : guadet@tiscali.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauguadet
 

Château la PEYRE

Un vignoble d’une superficie de 8 ha. Beaucoup apprécié son Saint-Estèphe 2005, un vin dense, et parfumé (griotte, sous-bois), coloré et charnu, aux tanins fermes et délicieux, corsé comme il le faut en bouche et légèrement épicé, généreux, classique de ce millésime, très réussi, de garde. Le 2004 est tout en nuances, très charpenté, savoureux, très équilibré au nez comme en bouche (fruits confits), de très bonne évolution. Le 2003, de belle robe grenat, est un vin charnu, aux arômes d’épices, de fruits rouges cuits et de cuir, aux tanins savoureux. Le 2002 est très réussi, au nez où s’entremêlent des notes de cannelle et de fruits mûrs, riche, d’une belle longueur. Redégusté cette année, le 2000 est remarquable, de très belle robe d’un grenat profond, aux arômes de fruits rouges avec des notes fumées et de réglisse, un beau vin où élégance, équilibre des tanins et persistance sont en harmonie.

Vignobles Rabiller
Le Cendrayre
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 32 51
Télécopie :05 56 59 32 51
Email : vignoblesrabiller@wanadoo.fr
 

CHATEAU TOUR DE PEZ



Charles Eric Pasquiers, Régisseur : Franck Duprat
L'Hereteyre
33180 Saint-Estèphe
Téléphone :05 56 59 31 60
Télécopie :05 56 59 71 12
Email : chtrpez@terre-net.fr
Site : chateautourdepez
AU SOMMAIRE CETTE SEMAINE

A L'HONNEUR CETTE SEMAINE :
CHATEAU DE MALLERET

NOS COUPS DE COEUR DE LA SEMAINE :
Château PENIN
Château GUADET
Château la PEYRE
CHATEAU TOUR DE PEZ

SAINT-EMILION-SATELLITES : LE CLASSEMENT

UNE MISE A JOUR HEBDOMAIRE :
Notre site est régulièrement actualisé et propose chaque semaine une sélection des meilleurs vins de France.
Si vous désirez recevoir directement et gratuitement nos prochaines parutions, merci de nous adresser vos coordonnées et votre adresse e-mail à : info@millesimes.fr



Le premier magazine Webvin

ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT
L'actualité du vin
chaque semaine par e-mail

E-Mail :

A LIRE





 ANNONCES


A VOIR EGALEMENT

Guide des Vins
Le site de Patrick Dussert-Gerber
Aucune marge n'est prise sur les ventes
classement et millesimes
Le site de Millesimes
Les Vins du Siècle
Une selection de Grands Vins

 NOS AUTRES SITES THEMATIQUES


SAINT-EMILION SATELLITES
SATELLITES SAINT-EMILION

Les meilleurs vins de Montagne, Puisseguin, Lussac ou Saint-Georges se retrouvent dans le Classement des “Satellites” de Saint-Émilion, et proviennent de terroirs spécifiques, limitrophes ou rapprochables d’autres sols d’appellations plus prestigieuses, ce qui leur permet de devenir de grands vins à part entière.
Accédez directement aux sites des meilleurs vins en cliquant sur leur nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
BÉCHEREAU
CHEVALIER-SAINT-GEORGES
JURA PLAISANCE
ROC DE CALON
ROUDIER
TUILERIE DES COMBES
VIEUX CHÂTEAU SAINT-ANDRÉ
VIEUX MONTAGNE
CÔTES DE BONDE
GRAND-CORMIER
GRANDE-BARDE
VIEUX CHÂTEAU DES ROCHERS
(BAYARD)
HAUTE-FAUCHERIE
LAFLEUR GRANDS-LANDES
DES MOINES
MONTAIGUILLON
TOUR MONT D'OR
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

CHÊNE-VIEUX
GONTET-ROBIN
HAUT-SAINT-CLAIR
VAISINERIE
LE BERNAT
HAUT-LAPLAGNE
BEL-AIR
HAUT-FAYAN
MOULIN-LISTRAC
ERMITAGE GARENNE

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

CHÉREAU
MAYNE-BLANC
MOULIN DE GRENET
POITOU
TOUR DE GRENET
TOUR DE PAS SAINT-GEORGES
TROQUART
DUMON-BOURSEAU
DE LA GRENIÈRE
HAUT-MILON
MACQUIN
CROIX DE CHOUTEAU
HAUT-BELLEVUE
HAUT-PIQUAT
(HAUT-TROQUART)
LA JORINE
(LA PERRIÈRE)
(VIEUX FOURNAY)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
(BELLEVUE*)
(CLOS LES AMANDIERS*)
CROIX DE MOUCHET*
CROIX DE NAULT*
(FARGUET*)
FLEUR-PLAISANCE*
FRANC-BAUDRON
HAUT-BONNEAU*
PIRON*
PUYNORMOND
SAINT-JACQUES-CALON*
CROIX DE MIRANDE*
GRAND-BARIL*
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

(LANBERSAC)
PRODUCTEURS RÉUNIS
(ABBAYE)

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

(LA BERGÈRE*)
CROIX DE RAMBEAU
(LION-PERRUCHON*)
(MOULIN LA BERGÈRE)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

MONTAGNE
SAINT-EMILION
(MAISON NEUVE*)
(PUY RIGAUD*)
PUISSEGUIN
SAINT-EMILION

LUSSAC
SAINT-GEORGES
SAINT-EMILION

SATELLITES SAINT-EMILION

IMPORTANT : l’exceptionnel rapport qualité-prix de plusieurs crus de ce Classement, dans toutes les catégories, explique leur place par rapport à d’autres crus plus connus (et souvent bien plus chers), voire par rapport à des cuvées (très) “spéciales” (ou autres “vins de garage”) qui n’ont rien à voir avec l’entité du vignoble (généralement absentes de ce Classement). Il faut donc tenir compte du prix pour comprendre qu’un très grand vin, intrinsèquement sur le plan du terroir, mais très cher, peut être dans une catégorie semblable qu’un autre vin, peut-être moins connu, plus modeste, mais dont le rapport qualité-prix-plaisir est excellent. Comme dans l’ensemble des autres Classements, cela ne remet bien entendu pas en cause le très haut niveau qualitatif du vin le plus réputé (et donc le plus cher). Il esiste également une hiérarchie interne à chaque catégorie, qui décline donc tout naturellement le Classement, les “Premiers” des Troisièmes Grands Vins Classés par exemple étant très proches de la catégorie supérieure.
Le but de ce Classement n’est donc pas de “comparer” tel ou tel cru, et encore moins telle ou telle appellation. C’est dans son appellation qu’il faut situer le Classement de tel ou tel vin, par rapport aux autres vins de sa même appellation. Chaque cru retenu possède son propre caractère et demande à être apprécié en tant que tel, sans faire une comparaison avec tel ou tel autre. Le seul fait d’être dans ce Classement (ouvert à tous) est un gage de qualité, et le rapport qualité-prix-typicité est le seul critère retenu. Les absents le sont généralement faute d’un nombre conséquent de millésimes dégustés ou n’ont pas (encore) été sélectionnés.
Ce Classement n’est pas statique, situe tel ou tel vin par rapport à des dégustations, et est donc régulièrement réactualisé. Il ne peut et ne doit pas être confondu ni comparé avec aucun autre classement, officiel ou non, qui emploierait le terme de “cru classé” ou “grand cru” ou “grand vin” ou n’importe quel autre terme, et ne remet bien sûr pas en cause un classement officiel existant, s’il en existe.
* Peut mériter mieux dans certains millésimes. Dans toutes les catégories, le cru peut alors parvenir à la tête de la sienne, voire passer dans une catégorie supérieure.
(--) Classement relatif à l'heure actuelle, qui devrait se confirmer, dans un sens comme dans l'autre, en fonction de l’évolution des prochains millésimes.
© Copyright Patrick Dussert-Gerber. Tous droits réservés. Reproduction interdite sans l’accord de Patrick Dussert-Gerber.

 PRECEDENTES EDITIONS

Edition du 28/08/2008
Edition du 21/08/2008
Edition du 14/08/2008
Edition du 07/08/2008
Edition du 31/07/2008
Edition du 24/07/2008
Edition du 17/07/2008
Edition du 10/07/2008
Edition du 03/07/2008
Edition du 26/06/2008
Edition du 19/06/2008
Edition du 12/06/2008
Edition du 05/06/2008
Edition du 29/05/2008
Edition du 22/05/2008
Edition du 15/05/2008
Edition du 08/05/2008
Edition du 01/05/2008
Edition du 24/04/2008
Edition du 17/04/2008
Edition du 10/04/2008
Edition du 03/04/2008
Edition du 27/03/2008
Edition du 20/03/2008
Edition du 13/03/2008
Edition du 06/03/2008
Edition du 28/02/2008
Edition du 21/02/2008
Edition du 14/02/2008
Edition du 07/02/2008
Edition du 31/01/2008
Edition du 24/01/2008
Edition du 17/01/2008
Edition du 10/01/2008
Edition du 03/01/2008
Edition du 27/12/2007
Edition du 20/12/2007
Edition du 13/12/2007
Edition du 06/12/2007
Edition du 29/11/2007
Edition du 22/11/2007
Edition du 15/11/2007
Edition du 08/11/2007
Edition du 01/11/2007
Edition du 25/10/2007
Edition du 18/10/2007
Edition du 11/10/2007
Edition du 04/10/2007
Edition du 27/09/2007
Edition du 20/09/2007
Edition du 13/09/2007
Edition du 06/09/2007
Edition du 30/08/2007
Edition du 23/08/2007
Edition du 16/08/2007
Edition du 09/08/2007
Edition du 02/08/2007
Edition du 26/07/2007
Edition du 19/07/2007
Edition du 12/07/2007
Edition du 05/07/2007
Edition du 28/06/2007
Edition du 21/06/2007
Edition du 14/06/2007
Edition du 07/06/2007
Edition du 31/05/2007
Edition du 24/05/2007
Edition du 17/05/2007
Edition du 10/05/2007
Edition du 03/05/2007
Edition du 01/05/2007

Millésimes © Société des Millésimes SA. Reproduction interdite - Informations éditeur - Mentions légales - info@millesimes.fr
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, sachez apprécier avec modération.

Site édité par Société des Millésimes - S.A. au capital de 38.112,25 € - Siège social : Beauregard 33124 Auros - 350 288 825 RCS Bordeaux 
Directeur de la publication : Patrick Dussert-Gerber - Château de Beauregard 33124 Auros. Tél. 05 56 65 51 57 - Fax. 05 56 65 50 92 - e.mail : contact@millesimes.fr 

© Édition Société des Millésimes SA  • Auteurs : Patrick Dussert-Gerber et Brigitte Dussert. Tous droits réservés. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est strictement interdite. Une copie ou reproduction par quelque moyen que ce soit, photographie, photocopie, microfilm, bande magnétique, disque ou autre, constitue une contrefaçon passible des peines prévues par la loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d’auteur • Les publi-rédactionnels et publicités appartiennent à la société d’édition • La société éditrice décline toute responsabilité pour les documents non sollicités, elle n'est pas responsable des documents, textes et photos communiqués par les annonçeurs et agences concernant les insertions publicitaires et publi-reportages, ni par les publicités qui pourraient ne pas être conformes à la loi en vigueur. Les photos, articles et informations rédactionnelles sont libres de toute publicité. Tout matériel non utilisé ne sera pas renvoyé • Photos : Tous droits réservés. Ce copyright s’applique à l’ensemble de nos autres sites.

Voir pour les copyrights et la protection des droits d'auteurs :http://patrick.dussert-gerber.com/copyright-et-droits-dauteur/

Droits des auteurs et Sanctions de la Loi 57-298 du 11 mars 1957 : http://www.admi.net/jo/loi57-298.html