Vins Bordeaux

Edition du 12/05/2015
 

CHATEAU DE CHANTEGRIVE

Passion

Château de CHANTEGRIVE

signe des vins “cousus-mains”


Château de Chantegrive est membre de l’Union des Grands Crus de Bordeaux, l’un des rares vins de Graves présent au sein de cette union très sélective. Le vignoble fut créé par Henri et Françoise Lévêque il y a près de 50 ans; depuis les cinq enfants ont repris le directoire aux côtés de leur mère et Marie-Hélène Lévêque continue avec passion le travail de ses parents. Chaque année les vins sont remarqués et primés pour leur qualité constante et leur excellent rapport qualité-prix. C’est le résultat d’un travail acharné tourné vers l’avenir et les nouvelles technologies ainsi qu’un impératif besoin d’être toujours au plus près de leurs employés et de la vigne. “Nous avons fait appel à Hubert de Boüard, précise Marie-Hélène Lévêque, propriétaire du Château Angelus à Saint-Émilion qui nous conseille pour la vinification des rouges depuis 2006, un millésime qui a rencontré un grand succès. Au regard des distinctions obtenues sur les 5 derniers millésimes, le pari est en passe d’être gagné. Tous ces efforts se concrétisent aujourd’hui, avec évidence, par la qualité des vins ; plus ronds, plus charnus et fruités. Les vins sont fins et élégants avec des tanins plus souples que par le passé ; cela correspond à une attente du consommateur, moins sensible aux vins de longue garde et qui préfère le côté fruité et la souplesse. Une grande partie de la famille s’investit beaucoup sur la propriété; je suis en charge de la gestion du domaine et je parcours le monde avec l’Union des Grands Crus pour promouvoir les vins de la famille. François et Patrice viennent régulièrement s’occuper des vinifications et des assemblages. Le Château Chantegrive, est un grand vignoble de 95 hectares constitué de 40% de cépages blancs (50% Sémillon et 50% Sauvignon) et de 60% de cépages rouges (50% Merlot et 50% Cabernet-Sauvignon). Les très beaux terroirs se trouvent sur des terrasses graveleuses formées par la Garonne à l’époque quaternaire sur les communes de Cérons, Podensac, Illats et Virelade. Les sols sont formés de graviers roulés mélangés à des sables fins, sur une structure argilo-calcaire. Les vignes d’âge moyen de 35 ans sont plantées sur des croupes idéalement exposées plein sud. Cuvée Henri Lévêque : créée en hommage à Henri Lévêque, le fondateur, ce vin est issu d’une sélection des meilleures parcelles du domaine. La cuvée est élevée en barriques neuves durant 15 mois, le vin est d’une belle complexité aromatique, très concentré avec des arômes très présents de chocolat et de fruits noirs mûrs et confits, belle ampleur et longue finale persistance avec une touche veloutée. Chantegrive rouge : vin élégant à la robe intense, aux notes de fruits noirs confiturés, des arômes qui explosent en bouche soulignés par de jolis tanins ronds et souples. Un vin très charmeur, bien équilibré, bien fruité, ample et très volumineux au palais. Les 2007, 2009 et 2010 sont médaillés d’Or au Mondial de Bruxelles. Graves blanc : vin séduisant qui allie une belle fraîcheur à des arômes floraux, des notes de fruits mûrs, d’amande fraîche, de bruyère, un Graves blanc issu de vendanges à la main et d’élevage sur lies. Chantegrive Cuvée Caroline : le summum de la propriété, un vin vendangé à la main en petites cagettes puis vinifié en fûts de chêne, bâtonné régulièrement, des soins précis tout particuliers, de superbes terroirs, tout cela explique l’excellence de cette cuvée. Des arômes de pêche blanche explosent en bouche, notes de pamplemousse, de fruit de la passion, chèvrefeuille, amande fraîche, notes de vanille et d’épices douces, une alliance très subtile et délicate, une texture “velours”, bref, un vin victime de son succès que chaque année les restaurateurs s’arrachent !”

   

CHATEAU DE CHANTEGRIVE

Famille Lévêque
Domaine de Chantegrive - BP 27
33720 Podensac
Téléphone : 05 56 27 17 38
Télécopie : 05 56 27 29 42
Email : chateauchantegrive@vinsdusiecle.com

Site : www.vinsdusiecle.com/chateauchantegrive




> Le palmares des vins


CLASSEMENT SAUTERNES ET LIQUOREUX
e_sauternes.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
YQUEM (Hors Classe)
RAYMOND-LAFON
(GUIRAUD)
DOISY-VEDRINES
LOUPIAC GAUDIET (Loupiac)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
FILHOT
BASTOR-LAMONTAGNE
(CLIMENS (B))
HAUT-BERGERON
LA TOUR BLANCHE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
Clos JEAN (Loupiac)*
CLOSIOT (B)
COUTET (B)
CAILLOU (B)*
CROS (Loupiac)
(PIADA)
SIGALAS-RABAUD
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
ARCHE PUGNEAU
BEL AIR (Sainte-Croix-du-Mont)*
MALLE
LAMOTHE-DESPUJOLS
VALGUY
LAFON
ROUSSEAU



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LA GARENNE*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(ARROUCATS (Sainte-Croix-du-Mont))
(LA BOUADE)
(COY)
TRENQUINE

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château CLOS DES PRINCE


Un vignoble de 3 ha, sur sables siliceux et profonds et de crasses de fer en sous-sol, avec une moyenne d’âge des vignes de 45 ans (80% Merlot et 20% Cabernet franc). “En 2013 : maturité assez lente, fruité, beau produit, nous dit Gilles Prince. Selon nos normes, et afin de mieux personnaliser notre vin, le petit rendement est délibérément voulu; 2014 : joli millésime structuré, volumineux, crémeux avec un côté hétérogène, comme pour le 2013, le rendement choisi est de 35 hl/ha. Nos ventes en 2015 : les 2009, charmeurs, les 2010, somptueux, les 2011, soyeux.” Le Saint-Émilion GC 2010 est en effet remarquable, au bouquet complexe où s’entremêlent des notes de cassis et de cannelle, harmonieux, parfumé au palais, de belle robe, un vin de belle matière, élégant à souhait. Beau 2009, charnu, très parfumé, complexe, alliant charpente et distinction, de belle robe intense, un vin très équilibré, aux nuances subtiles en bouche (truffe, groseille), de garde. Le 2008, de couleur pourpre, mêle souplesse et richesse, aux senteurs de fruits cuits avec des nuances de cannelle en bouche, un vin puissant, classique de ce millésime, de très belle évolution. Savoureux 2007, fin, élégant, avec de la matière, de belle couleur soutenue, aux arômes de fruits rouges intenses (prune, mûre) et une note de violette, d’une jolie finale.

Marie-Christine et Gilles Prince
68, rue Emanuel Roy
33420 Branne
Téléphone :05 57 84 64 14 et 06 76 81 04 11
Télécopie :05 57 84 64 54
Email : vignobles-prince@wanadoo.fr

Château PASCAUD


Beau Bordeaux Supérieur cuvée Réserve 2012, élevé en fûts de chêne, 85% Merlot et 15% Cabernet franc, de couleur intense, aux nuances épicées, est un vin dense, tout en harmonie, riche au nez avec ces notes de mûre et d’humus, et des nuances de cuir et de prune en bouche, aux tanins amples. Le 2011 est gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et d'épices. Le 2010 est de couleur grenat, avec ces nuances de violette et de framboise mûre, très classique et puissant, avec de la matière, très savoureux. Le 2009, généreux en bouche, tout en subtilité, développe un nez où s'entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs. Goûtez le Bordeaux Supérieur Tradition, 100% Merlot, aux notes de cassis et de framboise, aux tanins ronds, ample et bien classique.

Scea Jalousie-Beaulieu - Bernard Avril et Philippe Person
1, La Jalousie
33133 Galgon
Téléphone :05 57 84 32 11
Télécopie :05 57 74 38 62
Email : chpascaud@aol.com

Château le TUQUET


Au sommet. Un domaine de 120 ha (55 ha de vignes d’un seul tenant), dont l’implantation du vignoble et des bâtiments figure déjà sur les cartes royales de Belleyme au début du XVIIIe siècle. Autour d’une jolie chartreuse, édifiée en 1730 et embellie par Victor Louis, s’organisent des bâtiments d’exploitation en cour carrée dont la configuration classique a pu être préservée. Ce château est la propriété de la famille Ragon depuis 1963. D'importants travaux ont été faits dans les chais en 1991 : 3 200 hl de cuverie Inox supplémentaires, construction d'un nouveau chai à barriques, thermorégulation de l'ensemble de la cuverie et climatisation des locaux de stockage. Savoureux Graves rouge 2012, bien structuré, de bouche puissante, un vin dense, coloré et corsé, très harmonieux, riche et bien fondu. Superbe 2011, aux tanins mûrs et fermes à la fois, au nez complexe et subtil dominé par les fruits macérés et l'humus, de bouche fondue mais puissante. Le 2010, avec un bouquet persistant et corsé, des arômes de sous-bois et de griotte, fondu, de bouche dense, légèrement épicée, aux tanins riches et veloutés à la fois, complexe, très réussi, de garde, bien sûr. Le 2009, de couleur profonde, au nez où dominent le cassis bien mûr et les sous-bois, mêle concentration aromatique, ampleur des tanins et distinction en bouche. Excellent 2008, un vin avec beaucoup de structure, tout en bouche, bien équilibré, au nez de cerise confite et d’humus, de charpente élégante, de fort bonne garde.  Le Graves blanc 2013, élevage en cuves sur lies, tout en finesse, aux nuances d’abricot et de grillé, d’un bel équilibre, aux senteurs persistantes de fruits frais et d’une très jolie finale. Beau 2012, tout en persistance, où dominent les épices et l’amande, dégage une bouche franche et fraîche, marquée par la pêche blanche.

Paul Ragon et Alice de la Haye

33640 Beautiran
Téléphone :05 56 20 21 23
Télécopie :05 56 20 21 83
Email : letuquet@orange.fr

CHATEAU DAVID


Cette propriété familiale est dirigée par Sabine Coutreau, héritière du savoir et de la patience de cinq générations de viticulteurs. Grâces à des efforts constants et soutenus vers la qualité, le Château David fut classé « Cru Bourgeois » en 1985. Depuis 1996, l’exploitation s’est agrandie, un nouveau chai de vinification a été construit et les bâtiments les plus anciens ont été entièrement rénovés. Cela fait longtemps que j’apprécie les vins de ce domaine, et cela se confirme avec ce Médoc 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et franc, typé et de couleur profonde. Joli 2011, de robe sombre, c’est un vin aux tanins veloutés, de bouche dense, au bouquet complexe. Beau 2010, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut. Le 2009, de couleur pourpre intense, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de fruits mûrs (cassis, griotte) et de truffe, allie concentration aromatique et souplesse, et poursuit son évolution. Excellent 2008, aux tanins très élégants mais bien fermes également, bien marqué par son terroir, gras et persistant, intense en arômes comme en structure, avec ces nuances de cassis, de sous-bois et de réglisse, un vin de charpente souple et très structurée, de très bonne garde.

Sabine Coutreau
40, Grande Rue
33590 Vensac
Téléphone :05 56 09 44 62
Télécopie :05 56 09 59 09
Email : chateaudavid@vinsdusiecle.com
Site : chateaudavid


> Nos dégustations de la semaine

Château BELLES-GRAVES


Xavier Piton est sympathique et je l’apprécie depuis longtemps. Situé sur une croupe graveleuse orientée plein sud, le vignoble familial couvre aujourd’hui 17 ha, complantés de Merlot pour 88% et de 12% de Cabernet franc.
“La qualité du raisin au moment des vendanges, précise-t-on, dépend du travail raisonné de l’homme à la vigne, mais est aussi régie par la climatologie, car c’est encore la nature qui reste maîtresse du jeu. Deux à trois semaines avant la maturation des raisins, des contrôles de maturité sont réalisés à la vigne, deux fois par semaine. Ils consistent à prélever des baies de raisins dans chaque parcelle afin de suivre l’évolution du poids de 100 baies, et de leur teneur en sucre et en acide. L'ensemble du vin vieillit en fûts de chêne français. Les lots sont dégustés préalablement, de manière à adapter la proportion de barriques neuves au potentiel du vin. En effet, il s'agit de ne pas masquer le goût du terroir par un goût de boisé trop prononcé. Les arômes du bois et du fruit doivent former un équilibre. La dégustation, tout au long de l'élevage est notre fil conducteur. C'est en fonction de notre palais que nous intervenons sur le vin. Comme au cours de la vinification, rien n'est donc systématique.”
“Concernant le millésime 2013, précise Xavier Piton, l’interminable hiver et un printemps très humide n’ont pas favorisé la floraison, et nous savions dès juin que le volume de la récolte serait faible. Epargnés par les redoutables orages de grêle, nous avons pu bénéficier du bel été pour mener à bon port le millésime. Comme en 2012, les vendanges ont eu lieu tout début octobre avant l’arrivée des fortes pluies d’automne. Notre terroir exceptionnel nous a encore offert, après bien des inquiétudes, une belle réussite.”
On a de quoi patienter avec son Lalande-de-Pomerol 2011, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une jolie intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Beau 2010, qui associe structure et finesse, de bouche puissante, un vin gras et corsé, très harmonieux, qu’il faut savoir attendre pour mieux profiter de son potentiel (17,50 €). Beau 2009, médaille d’Or au concours de Bordeaux 2011, très parfumé, aux tanins souples et soyeux, au nez subtil dominé par le cassis mûr et l’humus. Le 2008, au nez de sous-bois, de groseille et d’épices, de bouche riche, tout en arômes, charnu et souple à la fois, aux tanins mûrs, de très bonne évolution (17 €).
Goûtez la cuvée Calypso, avec la photo du commandant Cousteau (cousin de la famille) sur l’étiquette, tout en bouche, au nez complexe et délicat (cassis mûr, cuir), associant puissance et finesse, un vin riche et bien charnu comme on les aime, d’une finale très élégante et veloutée (25 €). Chambres d’hôtes. “A Belles-Graves, poursuit-il, la tradition de l’accueil remonte aux origines de la propriété. Depuis dix ans maintenant, nos chambres d’hôtes accueillent tout au long de l’année de nombreux visiteurs avec qui nous partageons la beauté du site et la passion de notre métier. Ils en profitent bien sûr pour découvrir et déguster les vins des nombreuses appellations voisines. Mais ce n’est pas là notre seul trésor, loin s’en faut.”

Xavier Piton

Château SAINT AHON


Propriété de Charles de Montesquieu au XVIIIe siècle, le Château Saint Ahon, est l’un des cinq derniers domaines viticoles de la commune de Blanquefort, établi sur 40 ha, dont 31 de vignes, l’ensemble situé à 25 minutes du centre de Bordeaux. En 2003, Nicolas et Françoise Chodron de Courcel choisissent de quitter Paris avec leurs enfants pour s’installer à Saint Ahon et redessiner un avenir à la propriété dans le contexte bien engagé de la crise viticole.
Bien convaincus que “seule une belle vigne peut donner un bon vin” les choix sont résolument tournés vers les savoir-faire actuels : gestion parcellaire du vignoble, drainage des parcelles, agriculture respectueuse de l’environnement limitant l’impact sur le milieu naturel, travail du sol, travaux en vert, mais aussi, thermorégulation, choix de barriques adaptées… Mais l’avenir de Saint Ahon passe également par l’œnotourisme ! Dès 2009, un gîte et une salle de réception accueillent mariages, séminaires professionnels, vacanciers et soirées musicales. À l’été 2011, le Château Saint Ahon ouvre définitivement ses portes à l’œnotourisme avec “La Petite Boutique de Saint Ahon”, une boutique de vins et d’épicerie fine, et “Les Jardins de Mirabel”, un parcours œno-ludique au coeur de la propriété. Ces deux activités viennent compléter et parfaire l’offre oenotouristique déjà existante. Fin 2013, le château compte deux nouveaux gîtes et une aire de stationnement de camping-car !
Le domaine est conduit en agriculture raisonnée depuis 2005 et se trouve encore aujourd’hui dans une phase de restructuration profonde et qualitative. En effet, les porte-greffes et cépages sont choisis en fonction des différentes typicités de sols. En 2011, la certification Haute Valeur Environnementale niveau 2 vient récompenser tous ces efforts en matière d’agriculture raisonnée.
Tout cela se retrouve dans ce Haut-Médoc Cru Bourgeois 2011, médaille d’Argent au concours de Paris, ample, tout en bouche, une réussite, aux arômes puissants de fruits noirs et de sous-bois. Remarquable 2010, médaille d’Or au concours général de Paris, beau vin de robe pourpre, bien volumineux, au nez dense avec des notes de violette, de réglisse et de pruneau, classique et concentré, alliant finesse et structure, de garde. Le 2009, médaille de Bronze à Mâcon, de belle robe pourpre, aux tanins mûrs mais tout aussi riches, dominé par le cassis et la framboise, bien charnu comme il le faut, est un vin qui développe beaucoup de volume. Le 2008, médaille d’Or au concours des grands vins de France Mâcon 2011, charpenté, tout en nuances aromatiques, de robe soutenue, aux tanins puissants, au nez complexe où dominent les fruits mûrs, le cuir et les sous-bois, mérite un peu de patience. Le 2007, médaille de Bronze à Mâcon 2010, bien charnu, de bouche ample et parfumée, tout en persistance d’arômes (fruits rouges mûrs, cannelle), tout en charme, est à apprécier sur une omelette aux truffes. Goûtez encore le Haut-Médoc Colbert Cannet 2011, d’une belle couleur aux reflets violets, avec des arômes de groseille et de mûre, aux tanins souples, très abordable.

Françoise et Nicolas De Courcel

Château FONTESTEAU


Classé 2e Grand Vin et à une place enviable grâce à un beau rapport qualité-prix-typicité.
Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un bel environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes, qui est protégé dans les principes de lutte raisonnée qui minimise l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlot noir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaire. Vinification traditionnelle dans une cuverie moderne en inox équipée d’une régulation thermique, cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an....
Le millésime 2012 est une réussite ici, comme le souligne Marco Balsimelli (œnologue du Laboratoire Boissenot) : “les reflets violets soutiennent une belle robe rouge rubis profond. Ensuite, ce Vin dévoile une gamme aromatique intense allant de la cerise aux notes empyreumatiques de grillé et toasté, en passant par une touche de poivre. La bouche, charnue, présente du volume et du gras, tout en gardant de la fraîcheur qui donne tension et persistance. La dégustation s’achève sur des tanins présents et fondus, qui lui confèreront, un bon potentiel de garde.”
On patiente avec ce remarquable Haut-Médoc Cru Bourgeois 2011, issu des Cabernet-Sauvignon (49%), Merlot (48 %), Cabernet franc (3 %), aux notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un Vin tout en bouche, à la robe noire, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample. Superbe 2010, classique de ce très grand millésime bordelais, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, un Vin velouté, parfumé, de belle matière, très réussi, donc très bien classé. Beau 2009, qui a largement mérité sa médaille d’Or Challenge International du Vin 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau Vin ample et très savoureux, d’une belle finale. Le 2008 est de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense, harmonieux, de belle charpente, de garde également. Le 2007 est équilibré et fin, très typé, classique de son Terroir, avec une attaque ronde et soyeuse en bouche. Le 2006, corsé, bien équilibré, est persistant, au nez dominé par les sous-bois et les petits fruits noirs très mûrs, un Vin complet qui séduit par sa richesse aromatique, de très bonne garde. Le 2004 est tout en bouche, charmeur, au nez subtil, avec ces notes de fumé et de cassis, aux tanins puissants mais fins. Remarquable rapport qualité-prix-typicité. Profitez également des sept chambres du gîte.

Dominique Fouin

> Les précédentes éditions

Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012
Edition du 26/06/2012

 



Château La ROSE- POURRET


Château FONTBONNE


Château de LAUBERTRIE


Château FILHOT


Château Les GRAVES de LOIRAC


Château BASTOR LAMONTAGNE


Château de COUDOT


Château MAUVINON


Clos LABARDE


Château les MOINES


Château LESTAGE-DARQUIER


Château LAFLEUR du ROY


Château CLOS DES PRINCE


Château PIGANEAU


Château Le CAILLOU


Château HAUT FERRAND


Château La MARZELLE


Domaine de BAVOLIER


Château LAUDUC


Château DESMIRAIL



DOMAINE DE L'AMAUVE


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE COMTE PERALDI


HENRY NATTER


EARL GUY MALBETE


CHATEAU REDORTIER


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE ALAIN MICHAUD


DOMAINE ALARY


DOMAINE LES TERRES DE MALLYCE


CHATEAU DAVID


CHATEAU HOURBANON



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales