Vins Bordeaux

Edition du 28/02/2017
 

Château La Marzelle

Sommet

Château La MARZELLE

Ce grand vin chaleureux, élégant, avec beaucoup de chair, aux tanins soyeux, est le résultat d’un travail de passionnés qui s’attachent, chaque année, à laisser s’exprimer au mieux ce grand terroir.


Au XVIIIe siècle, le Domaine de La Marzelle appartenait à la famille Largeteau. Celle-ci le tenait des Religieux de Faises, seigneurs de fiefs très étendus et dont on retrouve la vieille abbaye, non loin de là, aux Artigues de Lussac. C’est en 1998 que la famille Sioen achète la propriété et s’emploie à lui redonner ses lettres de noblesse. “La Marzelle étend ses 17 ha de Merlot (70%), de Cabernet franc (15%) et de Cabernet Sauvignon (10%) sur un superbe terroir de graves, d’argiles et de sables : la Haute Terrasse de Saint-Emilion, précise Philippe Genevey, le Gérant. Elle a été formée, il y a 2 millions d’années au pléistocène inférieur par l’Isle qui coulait par ici jusqu’à la Dordogne. D’où l’explication des galets rubéfiés. Une orientation bio a été prise depuis 1988, avec l’utilisation de cuivre, de soufre, de calcium et de tisanes. De nombreuses opérations manuelles viennent peaufiner la maturation optimale des raisins. C’est la “prophylaxie”, méthode naturelle qui consiste à mettre la plante dans les meilleures conditions de défense contre les agressions exté- rieures, des maladies et du climat. Cette année un nouveau système de réception de vendange a été mis en place. Les raisins, vendangés manuellement, sont amenés au chai en cagettes. Après le passage sur une première table de tri vibrante, ils sont égrenés dans un égrappoir puis plongés dans un Tribaie dans lequel les grains les plus mûrs sont sélectionnés par leur densité. Le nouveau cuvier, inauguré en 2012, offre, avec ses cuves tronconiques en Inox, double paroi, une facilité de travail incroyable.” En Bio depuis 2008, le millésime 2015 sera le premier en Biodynamie. 2013 : marqué par les fruits noirs (griotte, pruneau), de bouche pleine, ample et velouté, d’une belle concentration tout en rondeur, un beau vin, tout en charme. 2012 : remarquable, très gourmand, de robe pourpre, intense, aux tanins riches, est très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. 2011 : charme et volupté, au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, structuré, d’une belle ampleur, complexe, un vin encore jeune, qui demande à se fondre. 2010 : un très grand vin, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse, de garde, naturellement.

   

Château La Marzelle

Gérant : Philippe Genevey

33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 55 10 55
Télécopie : 05 57 55 10 56
Email : info@lamarzelle.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BEAUREGARD
LA CROIX
CANON-CHAIGNEAU (Lalande-de-Pomerol)
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
BELLEGRAVE
ROQUEBRUNE (Lalande-de-Pomerol)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CANON (Canon-Fronsac)
ROUMAGNAC LA MARECHALE (Fronsac)
BELLES-GRAVES (Lalande-de-Pomerol)
BOURSEAU (Lalande-de-Pomerol)
MOINES (Lalande-de-Pomerol)
MAZERIS (Fronsac)
PETITE CROIX (Lalande-de-Pomerol)
VOSELLE (Lalande-de-Pomerol)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (Lalande-de-Pomerol)
PLINCE
VALOIS
LA CROIX ROMANE (Lalande-de-Pomerol)
ARNAUDS (Lalande-de-Pomerol)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CARLES (Fronsac)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)

> Nos coups de cœur de la semaine

Château des MOINES


Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha dont 1,30 ha en Bordeaux. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur...), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec). “Le millésime 2013, nous raconte Patrick Merle, a donné une petite année en volume (- 50%). Ce sera un millésime moyen à boire assez rapidement. Il n’y aura pas de cuvée Prestige. Millésime 2014 : là, tout y est : volume, structure, fruité, concentration, un bon millésime de garde. Cette année, les millésimes à la vente sont les 2012, puis 2013. A noter, en 2014, c'est la première année que le Château des Moines a fait du Bordeaux rosé.” Superbe Lalande-de-Pomerol Prestige 2012, élevé en fûts neufs, marqué par ces senteurs délicates de fumé, riche en couleur, ample et solide, de bouche puissante, aux nuances de groseille et de truffe, aux tanins soyeux, charnu comme il se doit, de belle charpente. Le 2011 est un vin aux tanins mûrs, très parfumé, dense et persistant, aux senteurs de fruits mûrs (fraise des bois) et d’humus, avec, au palais, des connotations de prune et de cuir. Beau 2010, charpenté, qui sent la framboise cuite, le musc et la cannelle, un vin de bouche riche et fondue à la fois, d’une belle intensité, associant structure et finesse. La cuvée Tradition 2013 est un vin rond, franc, bien parfumé (prune, frais), avec une bouche souple et persistante, idéal sur un magret grillé ou un chaud-froid de cailles. Le 2012 est de bouche intense et dominée par la mûre, alliant rondeur et intensité aromatique, de robe brillante.

Jean Darnajou et Patrick Merle
Lieu-dit Musset
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Télécopie :05 57 25 04 21
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site personnel : www.chateaudesmoines.com

Château GROS CAILLOU


Implantée depuis près de six générations sur la commune de Saint-Sulpice de Faleyrens au lieu dit Gros Caillou (on retrouve des actes notariés datant de 1804), la famille Dupuy a su faire prospérer la propriété pour atteindre près de 12,5 ha. Ici, on a pour philosophie : “le respect de l’équilibre alcool, acidité. Nos vins sont produits sur des couches de graves où le mariage cépage (Merlot, Cabernet Franc) sol se fait dans un commun et inséparable accord. La passion, le sérieux et le soin apportés à notre production permettent d’assurer le maintien de la qualité dans le respect de la tradition.” “Avec de la patience, une gestion parcellaire et une vinification précise en collaboration avec notre œnologue, nous précise Eric Dupuy, nous avons obtenu un très beau millésime 2014. Joli équilibre, belle structure, beau potentiel de garde, un vin sur le fruit mûr (fruits rouges).”

Eric Dupuy - Scea Vignobles Dupuy

33330 Saint-Sulpice-de-Faleyrens
Téléphone :05 57 24 74 91 et 06 20 54 51 88
Télécopie :05 57 74 40 98
Email : vignobles.dupuy@orange.fr
Site personnel : www.chateau-gros-caillou.com

Château FONTESTEAU


Le Château, bâti et fortifié au XIIIe avec les moellons arrachés aux terres qui l'entourent, a été entièrement rénové en 1997 et s'érige au sein d'un bel environnement naturel de 100 ha, dont 32 de vignes élevées dans les principes de lutte raisonnée qui minimisent l'emploi de produits de synthèse en intégrant les défenses naturelles de la vigne (60% Cabernet-Sauvignon, 29% Merlot noir, 10% Cabernet franc, 1% de Petit-Verdot). Terroir sablo-graveleux sur dalle calcaire. Vinification traditionnelle dans une cuverie moderne en Inox équipée d’une régulation thermique, cuvaison de 3 à 4 semaines, élevage de 12 mois dans quelque 700 barriques de chêne des meilleures origines françaises. Renouvellement de 25% de barriques neuves par an... Dominique Fouin apporte une attention particulière à l'état de ses ceps en remplaçant ceux qui méritent de l'être afin de maintenir toujours un niveau optimal, et propose 3 vins : Fontesteau, Messire de Fontesteau et Variation de Fontesteau. “Le 2015 est une belle réussite avec un rendement de 40 hl à l'hectare, nous explique Dominique Fouin. Il a une belle concentration, de beaux tanins, une belle couleur acquise durant la cuvaison, une belle structure, un beau fruité. Ce vin s'est construit pendant les longues macérations qui lui ont été bénéfiques et il s'est révélé avec le temps. Millésimes en vente en 2016 : 2008, 2009, 2010, 2011, 2013, 2014. Récompenses obtenues : médaille d'Argent pour le 2012 aux Vinalies Internationnales, médaille de Bronze pour le 2013 à Bordeaux, médaille d'Or pour le 2012 en 2014 à Bordeaux.” Son Haut-Médoc Cru Bourgeois 2014, de robe grenat, aux notes discrètes de sous-bois et de prune, mêle charpente et souplesse, bien typé, aux nuances de fraise des bois et d’épices au palais, de bouche à la fois puissante et velouté. Excellent 2013, au nez dominé par les petits fruits rouges (groseille, griotte), coloré, tout en souplesse. Le 2011 développe des notes subtiles et intenses de petits fruits noirs cuits et de réglisse, un vin tout en bouche, à la robe foncée, légèrement épicé en finale, avec des tanins mûrs et une charpente ample. Superbe 2010, classique de ce très grand millésime bordelais, riche en couleur, alliant finesse et structure, aux tanins soyeux mais présents, un vin velouté, parfumé, de belle matière, très réussi, donc très bien classé. Beau 2009, qui a largement mérité sa médaille d’Or Challenge International du Vin 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, un beau vin ample et très savoureux, d’une belle finale. Le 2008 est de couleur pourpre, avec des arômes de fruits et d’épices, soyeux et dense, harmonieux, de belle charpente. Profitez également des sept chambres du gîte.

Dominique Fouin

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 52 76
Télécopie :05 56 59 57 89
Email : info@fontesteau.com
Site personnel : www.fontesteau.com

CHATEAU DE ROQUEBRUNE


Florent GUINJARD est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout, faire découvrir la diversité étonnante des vins qu'il produit sur son domaine. A la tête d'une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s'entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais pour offrir un vin haut de gamme à un prix accessible. Sa volonté : produire des vins fruités, fins très peu boisés. Sa marque de fabrique : le fruit. Tout en bouche, bien typé, son Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2014, développe des arômes de fruits macérés et d’épices, de belle teinte grenat, est dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution. Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin, dense, parfait sur un filet d’agneau. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle) , bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Dans la lignée, le 2009, typé, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, associe rondeur et structure.

Florent Guinjard
6, route des Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 74 08 92
Télécopie :09 79 94 86 30
Email : chateauderoquebrune@vinsdusiecle.com
Site : chateauderoquebrune
Site personnel : www.chateauderoquebrune.com


> Nos dégustations de la semaine

Château de ROQUEBRUNE


Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l'environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C'est l'observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l'équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l'herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées.
“D'une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd'hui 10.5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisins que nous produisons. En 2009, nous nous sommes équipés d'une thermo-régulation pour mieux maitriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir. En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d'une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l'arrachant et la replantant. D'ici un ou deux ans nous agrandirons notre chai pour pouvoir stocker toute notre production en bouteilles. En 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné.Ce millésime 2014 nous a apporté qualité et quantité : 45 hl à l'hectare, nous avons fini les premiers soutirages et ce millésime  donnera toute satisfaction, dans la lignée des 2012, que nous avions particulièrement réussis.”
Tout en bouche, bien typé, son Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2014, développe des arômes de fruits macérés et d’épices, de belle teinte grenat, est dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution. Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin, dense, parfait sur un filet d’agneau. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, d'excellente évolution. Dans la lignée, le 2009, typé, de couleur soutenue, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe de cassis et d’épices, associe rondeur et structure.

Florent Guinjard

Château PIPEAU


C’est Georges Mestreguilhem, qui en 1929, acquiert le domaine viticole de Pipeau avec 7 ha de vignes et une belle maison girondine. Quatre générations plus tard, le vignoble fait désormais 25 ha sur pied de coteau argilo-calcaire et de sable profond, se compose de 90% Merlot, 5% Cabernet-Sauvignon et 5% Cabernet franc, avec une moyenne d’âge des vignes de 40 ans.
Fidèle à lui-même, ce Saint-Émilion GC 2012, très bien élevé, au nez de myrtille, de violette et d’épices douces, est un vin où la puissance s’allie à la finesse, de couleur profonde aux reflets violacés, aux tanins amples, tout en bouche, que l’on peut déboucher dès maintenant sur un lapin chasseur ou un curry de mouton (19€).

Mestreguilhem et Fils

33330 SAINT-ÉMILION
Tél. : 05 57 24 72 95
Fax : 05 57 24 71 25
Email : contact@chateaupipeau.com
www.chateaupipeau.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château FAUGÈRES


Les vignes de ce domaine de 37 ha sont situées sur le plateau calcaire et les coteaux argilo-calcaires orientés sud-sud-est en cirque. Ce terroir cultivé en viticulture naturelle durable a toujours fait l'objet d'un grand respect de la part de ses propriétaires. Un magnifique chai cathédrale dessiné par Mario Botta est implanté en haut du plateau, face à la chartreuse XVIIIe du Château Faugères.
Cela donne un Saint-Émilion GC 2008, élevage 14 mois pour 50 % en barriques neuves et 50 % en barriques d'un vins, de bouche puissante, très bien corsé et équilibré, parfumé (griotte, humus...), associant concentration aromatique, finesse des tanins et structure en bouche. Le 2006, corsé et généreux, aux nuances de fruits rouges mûrs, légèrement épicé, d'une belle harmonie en bouche, commence à s'apprécier particulièrement bien. Goûtez le Côtes de Castillon Château Cap de Faugères 2008, élevage pour 60 % en barriques d'un vin et le reste en barriques de 2 vins durant 12 mois, au nez de petits fruits cuits, mêlant puissance et souplesse, classique, un vin corsé et charpenté, où la rondeur prédomine, tout en nuances. Aucune hésitation cette année.

Silvio Denz

> Les précédentes éditions

Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015

 



Château CANON-CHAIGNEAU


Château CANTENAC


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Château BOSSUET


Château THURON


Château PONT LES MOINES


Château DESMIRAIL


Château PIGANEAU


CHATEAUNET


Château HOURTIN-DUCASSE


Château HAUT-MARBUZET


Château PLANTIER ROSE


Château LESTAGE-DARQUIER


Château LUCHEY-HALDE


Château BÉCHEREAU


Château CLOS de SARPE


Château FONTESTEAU


Château CHENE-VIEUX


Château BROWN


CLOS DES LUNES


Château VALENTIN


Château Les GRAVES de LOIRAC


Domaine CHALET de GERMIGNAN


Château CLAUZET


Château MAUVINON


Château LAFLEUR du ROY


Château PENIN



DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE DE LA RENAUDIE


EARL GUY MALBETE


DOMAINE TROTEREAU


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE CRET DES GARANCHES


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


DOMAINE DE LAUBERTRIE


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE DE ROSIERS


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


CHATEAU DE LA BRUYERE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales